Engagez vos visiteurs avec des vidéos home-made

Vidéo engagement

Pour engager ses visiteurs, rien de tel qu’une vidéo incitative. Avec l’avènement des plateformes vidéo et la simplification des outils et procédures de diffusion, cette affirmation n’est plus à prouver. Pour autant, dès lors qu’il faut passer à l’acte, rares sont ceux qui sautent le pas.

Pourtant, il n’est jamais été aussi simple, ni si peu coûteux de s’équiper d’outils de production vidéo. Il suffit de s’y mettre – parfois un simple déclic – pour se piquer au jeu et multiplier les petites vidéos simples à faire et rapides à visionner pour votre audience.

Pour vous y aider, voici quelques pistes, de la préparation de votre tournage jusqu’à la diffusion.

Avant le clap moteur

1 – Définissez à qui vous vous adressez

Qui sont vos auditeurs potentiels ? (évidemment nous nous intéressons ne particulier aux buyer personas), quels objectifs poursuivent-ils en décidant de visionner votre vidéo ? Ces questions vous aideront à choisir la langue à privilégier, le style à utiliser, le ton du speaker, l’habillage (textes, police…).

2 – Situez le visiteur dans l’entonnoir de conversion

Cet aspect est essentiel pour tout contenu. La vidéo n’y échappe pas et bien comprendre son niveau de maturité dans l’entonnoir vous aidera très concrètement dans la définition du contenu :

  • haut de l’entonnoir : vous cherchez à informer avant de transformer
  • milieu de l’entonnoir : vous êtes dans une démarche de recherche d’engagement. Vous cherchez à créer le lien.
  • bas de l’entonnoir : l’internaute est sur le point de passer à l’acte, vous devez lui donner de bonnes raisons d’entrer en contact avec vous !

3 – Recyclez vos contenus

On n’y pense pas d’emblée et c’est pourtant un levier très efficace pour créer des contenus rapidement : passez en revue vos anciens articles de blog, posts, prez, discussions…  toute idée qui aura marqué l’intérêt d’un client. Pour trouver un sujet pertinent pensez également à une offre qui connait un succès particulier, une idée qui a produit un effet significatif, un partenariat nouveau qui généère l’adhésion…

4 – Entraînez-vous un minimum

N’hésitez pas à vous isoler et à tester à voix haute votre script. Ré-écrivez les passages peu fluides en les adaptant à un langage parlé. Usez d’empathie et notez les parties importantes à mettre en avant pour donner du mouvement à votre récit. Soumettez votre projet à vos confrères, collaborateurs ou autres proches pour affiner ou relever les points d’amélioration. Après plusieurs passes, vous obtiendrez un contenu à la hauteur de vos ambitions.

5 – Auto castez-vous !

Avant de vous lancer complètement faites plusieurs essais en « live ». Il suffit d’un smartphone ou d’un logiciel gratuit de screencast. La multiplication des essais permet de baliser le terrain et d’affiner le ton et le contenu. Ce sera également l’occasion pour vous de valider que vous êtes en phase avec les objectifs que vous aviez initialement déterminés.

6 – Lancez-vous

Tout est prêt, vous êtes prêt à vous lancer dans la réalisation de votre vidéo. Vous pouvez faire appel à un cadreur / monteur ou aux deux séparément, votre travail préalable est autant de préparation qui vous permettra de briefer et/ou diriger efficacement, donc de faire baisser la note. Mais vous pouvez également tenter l’aventure en solo ! Car même en se limitant à peu d’intervenants, la vidéo a un coût non négligeable. Si vous vous auto-produisez, listez les objets, lieux, plans de coupe, « acteurs » dont vous pourriez avoir besoin. Fixez une durée et filmez des actions courtes. Plus vous êtes concis – donc court – mieux ce sera.

7 – Choisissez le bon équipement

– De plus en plus de sociétés de production proposent des prestations de montage de vidéos réalisées par les utilisateurs… avec leur iPhone ! La prise de vue devient donc très accessible dès lors que la diffusion est limitée au support web, ce qui est devenu l’immense majorité des cas
– Vous pouvez aussi utiliser un caméscope numérique, DV, à disque dur interne ou SD en fonction du niveau de qualité attendu
– Un dispositif de stabilisation : trépied ou autre fixateur assurant la stabilité de l’image ;
– Un logiciel de montage vidéo ou logiciel de screencast si vous ne faite pas de prise de vue (démo logiciel ou déroulé powerpoint).
– Un compte Youtube, Dailymotion ou Viméo

 

Cet article vous est proposé par Conversaa, agence d’inbound marketing, éditeur d’une solution de marketing automation

[mautic type= »content » slot= »TTT_32″] [/mautic]

One thought on “Engagez vos visiteurs avec des vidéos home-made

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*